Le management de transition : une solution intéressante pour les entreprises

manager-de-transition 

Le marché du management de transition est en développement constant. Aujourd’hui, de nombreuses entreprises intègrent ce mode  de recrutement dans leurs politiques RH. Il s’agit effectivement d’une solution pragmatique pour gérer des situations critiques. Mais, les fonctions d’un cadre intérimaire ne se limitent pas à la gestion de crises. Plus que jamais, les sociétés ont besoin de managers réactifs et talentueux pour piloter un projet d’envergure. Le dirigeant temporaire y trouve naturellement sa place.

Les différentes missions d’un manager de transition

Le manager de transition est un métier issu de l’univers du « restructuring ». Dans les années 90, sa principale mission consistait à gérer une situation de crise dans une société. Les organismes faisaient appel aux compétences d’un intervenant externe pour procéder à la gestion provisoire de l’entreprise lors d’un retournement, d’un redressement ou d’une absence prolongée d’un responsable. Dans ce dernier cas, le manager intérimaire sera engagé dans une période limitée et assurera le remplacement d’un dirigeant ou d’un chef d’équipe pour prévenir l’interruption des activités.

Mais le management de transition a élargi son champ d’action originel. Aujourd’hui, la gestion de crise ne représente plus que 10% des demandes. Les sociétés sont de plus en plus nombreuses à recourir à l’expertise de ces cadres temporaires pour gérer un projet d’envergure. La  plupart des missions concernent la transformation des organisations, la  fusion,  le  « carve- out » ou encore le lancement d’un nouveau système d’information et la  construction d’usine.

Par ailleurs, les domaines d’intervention des managers de transition se sont élargis. Outre la direction des ressources humaines et le service administratif et financier, le management de transition s’intègre aussi dans le département juridique.

Les multiples intérêts pour recruter un manager de transition

Le contexte économique et technologique actuel pousse les sociétés à faire appel à un dirigeant temporaire. En effet, le management de transition s’éloigne des modes classiques de recrutement qui sont à la fois trop longs et inadaptés à des besoins urgents et hautement stratégiques. En engageant un cadre intérimaire, l’entreprise profite de la disponibilité immédiate du professionnel ainsi que de ses expertises. Par ailleurs, grâce à ses expériences, il saura prendre les bonnes décisions pour assurer la réussite des missions qui lui seront confiées.

 

De toute évidence, recruter un manager de transition engendre un coût assez conséquent. Mais le ROI de cette solution représente en moyenne 10 fois l’investissement, ce qui constitue une alternative rentable comparée au CDD, sans compter que cette initiative allège grandement le travail du service RH, car cela ne prévoit pas de période d’essai et l’embauche s’effectue le plus souvent en externe. En effet, la sélection des managers demeure un métier à part entière. Ainsi, pour trouver une personne qualifiée, il est préférable de s’adresser à un cabinet spécialisé dans le management de transition.