Dermopigmentation : Définition et formation

Nombreuses sont les filles et les femmes à consacrer du temps pour se maquiller afin de rester belles. Nombreuses aussi sont celles qui suivent des formations spécifiques pour devenir indépendantes dans le domaine du maquillage ou pour monter une petite entreprise dans ce domaine. Et voilà la naissance d’une idée de suivre une formation dermopigmentation.

Les atouts indiscutables de la dermopigmentation

La dermopigmentation réparatrice ou tatouage médical utilise avant tout un matériel stérile. Elle consiste à implanter des pigments stériles, minéraux et organiques dans le derme. Cela se fait à l’aide d’une aiguille appelée dermographe. L’opération est pratiquement indolore de par l’application d’une crème anesthésiante facultative. Un mois plus tard, une seconde visite est requise pour effectuer des éventuelles rectifications, afin d’obtenir le résultat agréable, notamment pour le teint.

Le tatouage médical peut durer de 3 à 5 ans. Il peut être renouvelé à l’initiative du patient. C’est la base du maquillage permanent. Ainsi, la dermopigmentation s’adresse à toutes celles qui veulent être belles ou qui veulent le rester. C’est donc une motivation comme une autre pour apprendre à pigmenter l’épiderme par la dermopigmentation et devenir dermopigmentiste.

Entre autres, l’intervention permet de redessiner le contour des lèvres ou leur redonner de la couler ou du volume, redessiner les paupières, mettre en valeur le regard, retravailler la ligne de sourcils et de camoufler les imperfections ou de corriger les cicatrices éventuelles.

Que comprend une formation en dermo-pigmentation ?

Il est possible d’apprendre un nouveau métier dans le domaine de la beauté en se spécialisant dans la dermopigmentation, par exemple. D’ailleurs, cela ne prend pas beaucoup de temps. Suivre une formation en maquillage permanent, dans un centre dédié comme EIMP, comprend les matières suivantes :

  • L’utilisation d’un appareil très précis pour apprendre à implanter des pigments dans l’épiderme ;
  • L’étude de la morphologie d’un visage donné, du bon choix du pigment à utiliser en fonction de la couleur de la peau à traiter ;
  • La connaissance et la familiarisation avec les lignes du visage, surtout celles qui allongent, affinent ou élargissent ; les premiers éléments de la structure du maquillage ;
  • La connaissance et la familiarisation avec les lignes ascendantes, celles qui vieillissent ou donnent une mauvaise mine ;
  • La familiarisation avec le modelage du dessin général des reliefs du visage : les pommettes, les arcades sourcilières, le nez, les lèvres et le menton ;
  • La familiarisation avec les 2 principes fondamentaux pour corriger les zones du visage : usage du clair et du foncé, usage des couleurs complémentaires ;
  • La familiarisation avec les variantes des techniques pour redessiner la courbe de la bouche dont les lèvres, les sourcils, les pommettes ;
  • La familiarisation avec les techniques du maquillage permanent des sourcils : recréer chaque poil ou remplissage des cils.