Quelques conseils pour respecter ses obligations en matière de protection des données 

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à proposer des services en ligne. Cette digitalisation peut cependant mettre en danger la vie privée des citoyens. Effectivement, leurs données personnelles sont récupérées et traitées par les sociétés concernées. Il est donc de la responsabilité de ces compagnies de s’assurer de la protection du patrimoine numérique des tiers.

Les obligations des entreprises digitales en matière de protection des données

Les sociétés et les autorités publiques établies en France sont soumises à la loi Informatique et Libertés. Ce texte préconise une meilleure protection des données personnelles. Ses dispositions précisent que les entités concernées doivent demander l’approbation des internautes pour toute collecte de données. De plus, il est crucial de respecter certaines normes de traitement. La Commission Nationale de l’Informatique et des  Libertés (CNIL) a été créée pour effectuer des contrôles en cas de besoin. Elle peut aussi recevoir des plaintes relatives à des cas de violation de vie privée sur internet.

Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) est également une loi importante. Il oblige les entreprises sises dans un pays membre de l’Union européenne à s’assurer de l’inviolabilité de leurs systèmes informatiques. Par ailleurs, les plateformes web doivent être conçues de telle sorte à permettre aux citoyens européens d’exercer leurs droits. Ainsi, différentes modifications doivent être effectuées pour garantir la portabilité des données.

Comment se conformer aux lois existantes ?

La réponse se trouve déjà dans ces textes. Effectivement, la loi Informatique et Libertés tout comme le RGPD souligne la nécessité de faire appel à un professionnel pour effectuer un audit protection des données. Le Correspondant Informatique et Libertés (CIL) et le Data Protection Officer (DPO) sont les ressources aptes à mener ce genre de projets. Néanmoins, si le recrutement de ce premier agent n’est pas une obligation, il n’en est pas de même pour le second.

En effet, toutes les sociétés proposant des services en ligne sont obligées de recruter un DPO. Cet expert polyvalent pourra réaliser toutes les opérations nécessaires pour que la compagnie puisse se conformer aux lois numériques existantes. Il sera le principal interlocuteur des différentes autorités de contrôle. Sa présence permet aussi de mieux gérer les éventuels litiges avec les tiers ou encore la CNIL.

Afin de dénicher une personne qualifiée, les intéressées doivent s’adresser à des agences spécialisées dans la sécurité informatique. Ces structures peuvent également dispenser une formation DPO pour qu’un employé puisse devenir un délégué à la protection des données.