L’essentiel à savoir sur les goodies

En marketing, le terme goodies désigne tout produit dérivé qui se vend grâce à la notoriété d’une œuvre ou d’une enseigne. Kay Kamen est le premier à mettre à profit les produits dérivés dans le monde du cinéma. En 1932, il s’est présenté dans le bureau de Walt Disney pour lui proposer le concept. Dès l’année suivante, la montre Mickey est lancée et vendue à 2,5 millions d’exemplaires en 2 ans. George Lucas lui a récemment emboîté le pas en surfant sur la vague de la popularité de Star Wars. Des contrats de production de figurines, jeux vidéos, bandes dessinées ou encore romans ont été signés.

Terre de goodies

Le Japon est un véritable  pays des goodies. Le Tokyo Game Show 2017 présente par exemple un hall exclusivement dédié à ces objets, dont raffolent les adeptes de jeux vidéo, de manga et de l’animé. Dernièrement, la zone a été déplacée de l’autre côté du pont du Makuhari Messe. Un lieu de grande capacité qui permet aux visiteurs de mieux circuler. On y propose notamment des cosplayeurs, mais aussi des stands de produits dérivés liés à leurs jeux (Capcom, Square Enix, Arc System Works…). Des produits issus des grandes marques comme Cospa, ainsi que le merchandising officiel du Tokyo Game Show 2017 sont aussi proposés aux visiteurs.

Japan Expo

Au Japon, le début des grandes vacances est marqué par une nouvelle édition de Japan Expo. Un point de rendez-vous pour les éditeurs mangas qui offrent des goodies (badges, tote bag, posters, masques, marque-pages…) créés spécialement pour l’occasion, pour des achats de jeux.

Parmi les éditeurs ayant répondu présent cette année figure Doki Doki. Il offre des ex-libris, des posters collector, ou encore des stickers pour carte bleu, pour ceux qui achètent des articles chez lui. Dans la liste de ses nouveautés, on note Street Fighting Cat, Les 7 princes, Trisagion, Mushoku…

Glénat Manga a aussi présenté des séries cultes comme Tokyo Ghoul-Re, Dragon Ball Super, ou encore Gunnm. En matière de cadeau, l’éditeur offre un tote bag, des badges, des porte-cartes, un set de post-it…

Kana s’est aussi montré prodigue envers ses fidèles en ayant offert un sac kraft, un marque-page, un masking tape, un chèche, ou encore un poster. L’éditeur a notamment présenté des séries comme Fire Force, No guns life, Boruto, Psycho Pass…

Goodies Donald Trump

Le staff de campagne de Donald Trump a proposé des goodies à l’effigie du candidat. Pour en profiter, il suffit de s’abonner à une box baptisée «Big League Box», moyennant quelque 49$ par mois. Dans la liste des produits dérivés figurent des pin’s, des t-shirts, des tasses à l’effigie, ou encore des autocollants. On note aussi certains produits dits «vintage» issus de la campagne de 2016. En outre, cet abonnement se fait dans le cadre d’une donation mensuelle, ce qui permet aux souscrits de verser chaque mois une somme bien au-delà de celle énoncée. Une chose est certaine : Donald Trump fait vendre. Durant la campagne, les produits dérivés à son effigie de Donald Trump se sont arrachés comme des petits pains. Le gérant de White House Gifts aurant ainsi pu prédire la victoire de Monsieur Trump, en faisant référence à une augmentation notables des ventes à l’approche de l’élection.