Cvthèques : comment se faire repérer par les recruteurs ?

Voir affluer les propositions d’emploi sans même lever le petit doigt ? Oui c’est possible ! Comment ? Grâce à un CV parfaitement rédigé. Le CV étant néanmoins intégré à une importante base de données, appelée CVthèque, pour attirer l’œil des recruteurs et des consultants des cabinets de recrutement, il est important de soigner chaque détail de ce document. Du titre au contenu : rien ne doit être négligé.

Se distinguer dans une CVthèque grâce à un titre accrocheur

Donner un titre à son CV : voilà une astuce simple et facile à faire, à laquelle bon nombre de demandeurs d’emploi ne pensent pas. Et pourtant, le titre permet effectivement de faire ressortir un CV spécifique du lot. Et c’est d’autant plus recommandé qu’une CVthèque peut regrouper plusieurs milliers de CV déposés en ligne, en même temps. Contrairement à une réponse à une offre d’emploi où il est assez fréquent d’utiliser l’intitulé de l’annonce comme titre, dans ce cas, il est préférable d’employer plutôt le nom de la fonction convoitée pour faire facilement remonter le CV. Comme titre, le candidat peut donc écrire « Comptable expérimenté », « web designer » ou « chargé de communication interne » par exemple. Par ailleurs, pour permettre aux moteurs de recherche de sortir le CV concerné du lot, il est recommandé d’utiliser également le titre comme nom de fichier.

Proposer un contenu très complet, mais… synthétique

Pour se distinguer des autres, le candidat doit savoir se mettre en valeur dans son CV. Pour ce faire, il ne faudra donc pas hésiter à préciser son secteur d’activité, à détailler ses précédentes missions et mentionner éventuellement le nom des entreprises avec lesquelles le candidat a déjà travaillé. Mettre en avant sa spécialité, dans un domaine précis, peut également jouer en faveur du candidat. En effet, si pour une recherche sur le thème : « chef de projet informatique » 1 000 CV issus directement d’une Cvthèque peuvent remonter, avec davantage de précision, comme une spécialité, les CV mis en avant descendent à une dizaine seulement. Pour correspondre à différents critères de recherche, proposer différentes versions de son CV peut également être une bonne alternative. Cette technique permet en effet d’optimiser les chances que le CV en question remonte dans les résultats, lorsque le recruteur effectue sa recherche dans la base de données.

Si certains détails doivent effectivement être fournis dans le CV, le candidat doit néanmoins éviter de « trop en faire ». Il est effet inutile de rédiger un CV de plusieurs pages. Cela découragerait immédiatement le recruteur. Afin de taper dans l’œil des recruteurs et faire en sorte que son CV soit retenu, le mieux est donc d’écrire un CV aussi complet possible, tout en veillant à ce qu’il soit synthétique.